1989: Jack Lang, alors ministre de la culture, présente la première édition de la Fureur de lire dans l’émission Apostrophes de Bernard Pivot

La première édition de la Fureur de lire a lieu les 20 et 21 Octobre 1989, vaste opération de promotion de la lecture, à l’initiative de Jack Lang, alors ministre de la culture.

En 1994 ce rendez-vous littéraire est réorganisé sur 15 jours  et rebaptisé le Temps des livres, par le ministre Jacques Toubon, jusqu’en 1998 ou Catherine Trautman renomme l’évènement  Lire en Fête et renoue avec la durée des 3 jours. 

Avec Frédéric Mittérand , la manifestation devient en 2010 A vous de lire. 

A voir ou à revoir : https://www.ina.fr/video/I00016749

A bientôt

1989 : James Bond nous quitte…

La disparition de James bond, à l’âge de 89, n’aura peut-être pas été l’événement le plus marquant de 1989, année de création de Bécherel Cité du Livre, mais ce nom cependant continue de se faire entendre dans la scène culturelle actuelle, notamment cinématographique.
Né en 1900, à Philadelphie, James bond était un ornithologue et l’auteur réputé d’un livre faisant autorité en la matière :  Birds of the West Indies (1936).
Ian Fleming, quant à lui, était passionné d’ornithologie  ;  ayant vécu en Jamaïque, il connaissait l’ouvrage en question et lorsqu’il dut trouver un nom pour son personnage d’espion britannique, il adopta celui du scientifique, qu’il trouvait parfait…

220px-James_Bond_1974

 

 

1989 : dans son émission Apostrophes, Bernard Pivot recevait…

9782213023120-GNotre librairie vous propose un petit survol du paysage culturel de 1989, année qui a vu la naissance de Bécherel Cité du livre.

En 1989, dans son émission Apostrophes (janvier 1975-Juin 1990), Bernard Pivot recevait, entre autres : Nina Berberova, Le Daïla Lama, Philippe Sollers, Jules Roy, John Le Carré, René Girard et Michel Serres à Stanford (Californie), Jack Lang, Guy Bedos, et….P.D. James, pour parler notamment de son premier roman policier A visage couvert, publié en 1962, et du choix du roman policier*.

Grand prix de littérature policière en 1988 pour Un certain goût pour la mort, anoblie par la reine Elizabeth II en 1990, Phyllis Dorothy James (1920-2014) reste la doyenne du roman policier en Grande-Bretagne.
Nous avons très régulièrement ses ouvrages en librairie.

A bientôt !

* à revoir sur ina.fr

 

 

Arrivage de livres sur le zen

Une cinquantaine d’ouvrages sur le zen sont venus enrichir notre rayon « spiritualité » : textes de grands maîtres, mise en pratique… en grand format mais aussi en poche notamment de la collection « Spiritualités vivantes  » de chez Albin Michel.

Librairie Boulavogue : Livres en anglais

Faute d’étagères appropriées et de place, la librairie doit malheureusement se défaire de ses livres en anglais grand format*.
Mais nous conservons bien entendu la section de livres en anglais format poche – ainsi que différentes méthodes d’apprentissage et de dictionnaires – , sur des thèmes littéraires ou paralittéraires : romans, théâtre, poésie mais aussi policiers, science-fiction, fantasy…

 

* 2 euros le livre / 4 livres pour le prix de 3 !

Librairie Boulavogue _ 10 place de la Croix – 35190 Bécherel – 02 99 66 89 46

« Mannetti »

téléchargement

« Mannetti », publié chez Infolio, dans la Collection de l’Art Brut (2011).
« Chaque jour, Fernando Oreste Nannetti (1927-1994) a gravé des signes mystérieux sur les façades de l’hôpital psychiatrique de Volterra, en Toscane, réalisant en huit ans une création monumentale (70 mètres de long). À y regarder de près, ces signes apparaissent comme des lettres formant des mots et des phrases. Nannetti rapporte les nouvelles qu’il dit recevoir par télépathie, avec des extraits de journal intime, des énoncés biographiques, récits de guerre ou descriptions fantastiques, le tout accompagné de dessins. »
Rédigé en trois langues, ce livre est accompagné d’un DVD et d’un dépliant de plus de 7 mètres.
Disponible à la librairie Boulavogue.

Ravalement…

Eh oui… Youpi disparaît de notre façade… J’adore cette illustration de Pierre Probst – l’auteur de la série « Caroline » de notre enfance – , extraite de l’album « Youpi à la mer ». Elle dépeint l’instant tragique (je pèse mes mots) où l’inconscient Youpi, tout occupé à ramasser des coquillages, s’aperçoit qu’il est entouré par la marée montante.
Mais Youpi, en petite tenue et chapeau de paille, nous donnait froid dans le dos en ces temps hivernaux… Et il ne représentait pas tout à fait notre librairie, qui propose des livres pour enfants certes, mais pas uniquement…
C’est pour ces raisons que nous avons choisi de le remplacer par « The Bookworm » (traduire par « Le rat de bibliothèque ») de Norman Rockwell.